Comment faire les exercices du yoga du rire ?

On utilise souvent le dicton qui dit que si vous voulez que la vie vous sourie, apportez-lui de la bonne humeur sans savoir qu’il est possible de le faire réellement. Il y a plusieurs bienfaits du rire. En effet, le yoga du rire est l’une des méthodes qu’on peut décrire comme très bénéfique, que ce soit sur le plan physique, émotionnel ou bien social et relationnel. Il existe plusieurs exercices de yoga du rire que vous pourrez faire chez vous, mais d’abord découvrez avec nous tout ce qu’il faut savoir sur ce yoga du rire.

Qu’est-ce que le yoga du rire ?

Le yoga du rire est considéré comme une discipline, une méthode ou bien une série d’exercices qui permettent au cerveau de retrouver son sens d’humour grâce aux exercices du rire. En effet, le yoga du rire est une activité relaxante, car avec juste quelques exercices, vous pouvez changer l’état de votre esprit et votre humeur grâce à l’union du yoga et du rire. En rigolant, vous permettez à votre visage de libérer la plupart des muscles et de réduire la tension. Vous pourrez pratiquer le yoga du rire soit en groupe avec l’aide d’un moniteur ou bien tout seul, mais vous devez d’abord maîtriser les différents exercices que vous allez trouver avec une simple recherche sur le net.

Comment faire des exercices de yoga du rire ?

Il est conseillé de faire différents exercices du rire pour une durée de 10 à 15 minutes par jour afin de remarquer un changement sur votre humeur, votre créativité et aussi votre productivité. Voici quelques exercices que vous pourrez faire chez vous :

La mise en condition

Il s’agit d’un exercice d’échauffement que vous pourrez faire en premier. Il consiste à écouter une musique et à se concentrer à condition de rigoler à chaque fois que le son est coupé. C’est un exercice simple qui se base sur l’effet de surprise.

Rire des voyelles et de salutation

Le rire des voyelles est aussi considéré comme un exercice d’échauffement. Son principe est de rigoler dans cette façon : Ha Ha, Ho Ho, Hi Hi, Hou Hou, Hu Hu. En ce qui concerne le rire de salutation, il s’agit de balancer un sourire lors de la salutation avec une autre personne, ou lorsque vous serrez les mains, ou bien lors d’une accolade. Pour ces exercices, vous devez vous relâcher et ne pas être gêné.

Le rire intime et le rire graduel

Le rire intime est un exercice à faire à deux. Vous devez tenir les mains de votre partenaire, le regarder dans les yeux, et ensuite rire tous les deux. Le principe du rire graduel consiste à stimuler des rires du moins fort au plus fort, et enfin vous revenez à votre état initial progressivement. Vous pourrez le faire avec plusieurs membres.

La décontraction du corps avec le rire

Pour décontracter votre corps, vous devez faire des étirements :

  • Etirement du cou et des bras ;
  • Rotation des bras et des jambes ;
  • Rotation des hanches.

Ensuite, pour décontracter la mâchoire, vous avez deux méthodes, soit vous riez en stimulent un bâillement, ou bien vous riez de la même façon que quand vous mâchez un chewing-gum, donc en ouvrant et fermant la bouche simultanément.

Pour quelles raisons faire des exercices de yoga du rire ?

Le yoga du rire est très bénéfique pour l’esprit et la santé physique. Il a plusieurs avantages que ce soit sur le sommeil, sur la digestion et sur les douleurs aussi. En effet, une personne peut faire du yoga du rire pour améliorer son sommeil et réduire l’hypertension et le taux de cholestérol, et aussi pour faciliter la digestion. En ce qui concerne ses bienfaits sur le plan émotionnel, le yoga du rire permet au cerveau d’avoir de l’intelligence émotionnelle. En plus, il réduit le stress et libère les tensions. Comme il peut aussi agir sur le plan social de la personne, car il permet d’avoir une attitude et une relation positive avec les autres, et aussi d’apprendre à utiliser la communication non-violente dans le cas où il y aurait un problème. Enfin, le yoga du rire peut aussi être bénéfique sur la santé de sorte à favoriser la respiration d’une bonne quantité d’air. Il libère la tension des muscles et favorise la production de l’endorphine qui est connue pour ses vertus contre ladouleur.

Consulter le somaire de l'article :
D'autres articles :